fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille n°221 - 29 août 2013

Tout déroulerTout enrouler

Sommaire

-  Entretien avec Marc Gansoré, secrétaire général de la Confédération paysanne du Faso (CPF)
-  Entretien avec Moussa Kaboré, SG du ministère de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire du Burkina Faso

-  Africa’s agriculture commodity exchanges take root
-  La pomme de terre – parent pauvre de la politique alimentaire
-  La culture du Guar se développe au Niger
-  Les semences de tomate disponibles au Niger
-  Agridape : Chaînes de valeur et nouveaux marchés agricoles émergents
-  Can “value chains” and “innovation platforms” boost African agriculture ? 11 reasons to be sceptical

-  Vidéo : Reportage sur l’évaluation de la mise en œuvre des plans nationaux d’investissement agricole (PNIA) en Afrique de l’Ouest
-  L’USDA en faveur d’une révision de la politique nigériane dans le secteur du blé
-  How have fertilizer subsidies changed Malawi ?

-  Note thématique : Dispositifs de filets de sécurité sociaux en Afrique de l’Ouest : soutenir l’émergence de dispositifs nationaux préventifs
-  Programme cadre de la FAO - La résilience des moyens d’existence : Réduction des risques de catastrophe pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle
-  Point sur la sécurité alimentaire au Sahel

-  The social and economic impact of three large scale land investments in Sierra Leone : a cost benefit analysis

-  Les coopératives, une solution pour inclure les petits producteurs dans les chaînes de valeur


A la une


Inter-réseaux, août 2013
Dans cet entretien, Marc Gansoré détaille les enjeux de la mise en place d’un dispositif de suivi des exploitations familiales lancé par la CPF. Il interroge également la réalité et l’efficacité des investissements publics du Burkina dans l’agriculture. Il revient sur les combats de la CPF pour mettre en place une loi d’orientation agricole nationale, et mieux évaluer les engagements pris par l’Etat lors de la Journée nationale du paysan.

Lire l’entretien (6 p.) :

http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/entretien-avec-marc-gansore


Inter-réseaux, août 2013
Dans cet entretien, Moussa Kaboré, le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire du Burkina Faso, livre son analyse des politiques agricoles et de sécurité alimentaire mises en œuvre au Burkina au cours des dernières années. Il évoque ensuite les enjeux liés aux ressources publiques allouées à l’agriculture et à leur efficacité. Il présente enfin les priorités du gouvernement en matière de sécurité alimentaire et de gestion des risques agricoles.

Lire l’entretien (6 p.) :

http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/entretien-avec-moussa-kabore-sg-du


Filières et marchés agricoles


This is Africa, 30 juillet 2013
Cet article s’intéresse au succès des bourses agricoles en Afrique, dans le sillon de l’expérience éthiopienne. Si ces bourses ont le potentiel d’améliorer l’information sur les prix, les revenus des agriculteurs, et ainsi leur productivité et leur sécurité alimentaire, l’article souligne les limites rencontrées par la Ethiopian Commodity Exchange en termes de traçabilité et de qualité des produits, et d’accès des petits producteurs à la bourse. Il met également en avant les difficultés de répliquer avec succès cette expérience dans des contextes politiques et économiques différents.

Lire l’article (en anglais) :

http://www.thisisafricaonline.com/Business/Africa-s-agriculture-commodity-exchanges-take-root


Rural 21, 27 août 2013
Quatrième denrée alimentaire du monde, la pomme de terre est pourtant la grande absente des débats sur la sécurité alimentaire. Suite à une conférence sur le potentiel de la pomme de terre pour l’Afrique, organisée par l’agence de coopération allemande pour le développement (la GIZ) en juin 2013, cet article examine le potentiel de ce produit dont la teneur en micronutriments et nutriments est supérieur à celle des céréales. Il envisage ensuite les solutions (vulgarisation, amélioration de la chaîne de valeur, prise en compte spécifique dans les politiques agricoles, etc.) qui permettraient un développement du secteur.

Lire l’article :

http://www.rural21.com//nc/francais/news/detail/article/la-pomme-de-terre-parent-pauvre-de-la-politique-alimentaire-0000837/


RECA Niger, août 2013
Le RECA Niger présente une note d’information sur le Guar. Cette plante d’origine indienne permet d’extraire une gomme utilisée par l’agro-industrie, mais aussi par l’industrie pétrolière. La demande et les prix ont explosé ces dernières années. La culture du guar est adaptée aux conditions agricoles du Niger. Tolérante à la sécheresse, elle pousse dans des sols sableux. Les graines se vendent à un prix très intéressant. Les fanes et les résidus après extraction de la gomme présentent l’avantage d’être utiles à alimentation du bétail. C’est aussi une légumineuse qui enrichit les sols en azote.

Lire la note (3 p.) :

http://www.reca-niger.org/spip.php?article634


RECA Niger, août 2013
Au Niger, la tomate est une culture de grande consommation, très prisée par les consommateurs. Elle est cultivée dans toutes les régions. La production demeure faible pendant les périodes de saison sèche chaude et hivernale. Pourtant, des variétés adaptées ont été développées ces dernières années, mais les sachets de semence vendus au Niger donnent très peu d’informations sur leurs caractéristiques. Pour que les producteurs puissent mieux choisir les variétés adaptées à leurs conditions de culture, le RECA Niger a recensé les semences de tomate en vente dans les principales boutiques de Niamey et a recherché les caractéristiques de chacune, qu’il présente dans cette note.

Lire la note (16 p.) :

http://www.reca-niger.org/spip.php?article637


IED Afrique, juin 2013
La revue Agridape aborde dans ce numéro la question des chaînes de valeur et des nouveaux marchés agricoles émergents. Les petits producteurs sont bien souvent des participants marginaux dans les chaînes de valeur, alors même qu’ils sont des piliers importants des systèmes de production. Ce numéro présente des exemples documentés permettant d’appréhender les déséquilibres et les contraintes qui limitent leur participation et leurs revenus, et tente d’en tirer des leçons et des recommandations.

Lire la revue (36 p.) :

http://www.agriculturesnetwork.org/magazines/west-africa/marches/at_download/magazineissue_pdf


Future Agricultures, 7 août 2013
A l’heure où la notion de « filière agricole » a envahi les discours et interventions destinés à promouvoir le développement agricole en Afrique, cet article interroge la capacité d’une telle approche – jugée trop consensuelle et insuffisamment sensible à la diversité des contextes – à délivrer les effets positifs escomptés, en particulier pour les producteurs les plus pauvres.

Lire l’article (en anglais) :

http://www.future-agricultures.org/blog/entry/can-value-chains-and-innovation-platforms-boost-african-agriculture-11-reasons-to-be-sceptical#.Uh8xlD_BW3l


Politiques agricoles et commerciales


Hub rural, 7 août 2013
Ce reportage réalisé par le magazine économique hebdomadaire Wari fait le point sur les travaux et conclusions de l’atelier qui a eu lieu à Ouagadougou du 26 au 30 juin 2013 sur l’évaluation des PNIA, trois ans après leur adoption. Il détaille en particulier les efforts réalisés en matière de financement et interroge plusieurs experts (CEDEAO, ROPPA, Hub rural, Oxfam…) sur les défis à venir et progrès restant à accomplir.

Regarder la vidéo (14’40) :

http://www.hubrural.org/Video-Reportage-sur-l-Evaluation.html


Agritrade, août 2013
Le gouvernement nigérian a introduit une nouvelle taxe sur les importations du blé en juillet dernier, portant à 20% les droits de douane. Cette taxe vise à stimuler la production locale de blé et des produits de substitution. D’après l’USDA, cette augmentation des droits de douane devrait provoquer une baisse des importations, qui ne serait pas aussitôt compensée par la hausse de la production domestique. Or les structures de transformation (minoteries) dont dispose le pays tournent déjà à seulement 50% de leur capacité, alors que la demande nationale et régionale en produits à base de farine de blé ne cesse d’augmenter. L’augmentation des droits de douane n’est donc pas appropriée selon l’USDA. Une politique visant à développer les marchés à l’exportation du Nigeria sur ces produits serait plus profitable aux minoteries nigérianes comme à la sécurité alimentaire de la région.

Lire l’article :

http://agritrade.cta.int/fr/Agriculture/Produits-de-base/Cereales/L-USDA-en-faveur-d-une-revision-de-la-politique-nigeriane-dans-le-secteur-du-ble


Future Agriculture, août 2013
Future Agricultures a récemment mis en ligne 9 publications dans le cadre de son projet de long-terme visant à analyser la mise en œuvre et les impacts du Programme de subventions des intrants agricoles du Malawi (le Farm Input Subsidy Programme - FISP). A destination du gouvernement du Malawi et des autres acteurs concernés, ces nouvelles publications s’intéressent au rôle du secteur privé dans le FISP, aux impacts de ce programme sur la situation économique et sociale des ménages, aux enjeux liés au ciblage de certaines populations, aux moyens d’offrir les mêmes opportunités aux femmes et aux hommes, ou encore à la possibilité pour les ménages de ne plus dépendre progressivement de ces subventions.

Lire ces documents (en anglais) :

http://www.future-agricultures.org/research/growth-and-social-protection/7870-how-have-fertiliser-subsidies-changed-malawi-4-new-papers#.Uh8yI3_VfSi


Sécurité alimentaire


IRAM, juin 2013
La malnutrition des mères et des enfants est encore très présente en Afrique de l’Ouest et des crises récurrentes affectent la sécurité alimentaire des populations de la région. Les filets de sécurité sociaux, qui visent à protéger les plus pauvres face aux chocs et à renforcer leur capacité de gestion des risques, sont aujourd’hui déployés dans le cadre d’actions d’urgence dans la plupart des pays de la zone. Cette note thématique de l’IRAM propose une réflexion sur l’intérêt et la possibilité de développer des filets de sécurité sociaux préventifs, inscrits dans la durée et dans des schémas nationaux de protection sociale afin de mieux répondre aux problématiques de sécurité alimentaire et de nutrition.

Lire la note (4 p.) :

http://www.iram-fr.org/pdf-publications/618.pdf


FAO, juillet 2013
Le Programme-cadre de réduction des risques de catastrophe pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la FAO fournit des orientations stratégiques et aide les États Membres et les partenaires de l’Organisation à mettre en œuvre des programmes similaires à l’échelon national. L’objectif du programme est de renforcer la résilience des moyens d’existence face aux menaces et aux situations d’urgence, afin d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des exploitants agricoles, des pêcheurs, des éleveurs et des forestiers vulnérables, ainsi que d’autres groupes marginaux à risque. Quatre piliers thématiques intégrés figurent au cœur de ce programme : gouverner risques et crises, surveiller pour mieux protéger, protéger et renforcer les moyens d’existence, se préparer et répondre.

Lire la publication (124 p.) :

http://www.fao.org/emergencies/ressources/documents/ressources-detail/fr/c/180109/


Afrique Verte, août 2013
Afrique verte présente son bulletin mensuel sur la situation alimentaire au Sahel. Au Niger, les prix sont globalement stables voir en baisse par rapport à l’année dernière, sauf sur le marché d’Agadez où des hausses sont observés pour le mil et le sorgho. Au Mali, les prix sont inférieurs aux prix de 2012, malgré des tendances légèrement à la hausse pour certains produits. Au Burkina Faso seul le mil augmente, alors que les marchés sont globalement stables. Le bulletin complète ces observations sur les prix par un point sur la campagne agricole et les actions de sécurité alimentaire menées dans la région.

Lire le bulletin (8 p.) :

https://docs.google.com/a/inter-reseaux.org/file/d/0B3ssRODnmSPIUG5JYXRab0d6anM/edit


Foncier


Christian Aid, juillet 2013
Un nouveau rapport de l’ONG internationale Christian Aid présente une analyse détaillée du phénomène d’ « accaparement des terres » en Afrique à travers l’étude de trois cas d’acquisition foncière à grande échelle en Sierra Leone. Selon ce rapport, loin de délivrer les résultats attendus en termes de développement et de sécurité alimentaire, encourager la cession de terres à des investisseurs étrangers présente des risques non négligeables pour les communautés et l’environnement.

Lire l’étude (en anglais, 92 p.) :

http://www.christianaid.org.uk/images/who-is-benefitting-Sierra-Leone-report.pdf


Coopératives


Rabobank, 27 août 2013
A l’occasion de l’année internationale des coopératives, Rabobank publie ce rapport sur l’intérêt de construire une stratégie alimentaire inclusive pour répondre au défi de nourrir une population mondiale toujours plus nombreuse. Les coopératives représentent un outil d’inclusion des petits producteurs aux chaînes de valeur qui a fait ses preuves dans de nombreux pays, car elles permettent de relier petits producteurs et marchés. Le rapport analyse à la fois le potentiel de ce type d’organisations et les actions nécessaires à leur émergence (renforcement, financement).

Lire l’article :

http://www.sommetinter.coop/cms/render/live/fr_CA/sites/somint/home/bibliotheque-virtuelle/nouvelles/content/nouvelles/les-cooperatives-une-solution-po.html

Lire le rapport (en anglais, 54 p.) :

http://www.sommetinter.coop/files/live/sites/somint/files/pdf/nouvelles/DL_2012_Framework_for_an_Inclusive_Food_Strategy_download_zwpg.pdf

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS