fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille Souveraineté Alimentaire n° 7 - jeudi 28 mai 2009

Ci-dessous un nouveau numéro du Bulletin de Veille sur la Souveraineté Alimentaire.
Si vous souhaitez contribuer, n’hésitez pas à prendre contact : [email protected]
Bonne lecture.
Les équipes d’Inter-réseaux et de SOS Faim

... :: : Politiques agricoles

Le Conseil des ministres de la Cedeao s’ouvre à Abuja
Afriquejet, 26 mai 2009
À l’ordre du jour de la nouvelle session ordinaire du Conseil des ministres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) : la modification du Tarif extérieur commun (TEC) régional d’une structure de quatre à cinq bandes, ainsi que l’adoption d’un projet de directive sur l’harmonisation des législations dans les États membres de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et les droits d’accise.
http://www.afriquejet.com/afrique-de-l%27ouest/nigeria/le-conseil-des-ministres-de-la-cedeao-s%27ouvre-a-abuja-2009052628391.html

Le bétail, vital pour les moyens d’existence ruraux
IPS, 20 mars 2009
L’Institut international de recherche sur le bétail (ILRI) basé à Nairobi, au Kenya, estime que 250 millions de personnes en Afrique – un quart de la population – dépendent du bétail pour leurs moyens d’existence ; pourtant les gouvernements africains n’investissent presque rien pour appuyer ce secteur.
http://ipsinternational.org/fr/_note.asp?idnews=5275

Plan Maroc Vert : ce que produira chaque région
La Vie éco, 20 avril 2009
En avril 2008, à l’occasion des premières assises de l’agriculture au Maroc, l’opinion publique et les professionnels découvraient pour la première fois le Plan Maroc Vert : une politique de relance de l’agriculture, désormais considérée comme le principal moteur de croissance de l’économie nationale pour la prochaine décennie. Une année plus tard, l’heure est à un premier bilan de la mise en œuvre de ce plan. La nouvelle agriculture marocaine se veut un secteur destiné à tous, sans exclusion, mais avec des stratégies différenciées en fonction du tissu ciblé. Pour cela, le plan s’articule autour de deux piliers : le premier pilier vise le développement accéléré d’une agriculture moderne et compétitive ; le second vise l’accompagnement solidaire de la petite agriculture à travers la réalisation de projets d’intensification ou de professionnalisation des petites exploitations agricoles dans les zones rurales difficiles.
http://www.lavieeco.com/economie/13489-plan-maroc-vert-ce-que-produira-chaque-region.html

Sénégal : la relance agricole passe par une réelle capacité d’investissement des paysans
APS, 27 mai 2009
D’après le rapport d’un groupe de travail réunissant des responsables des ministères en charge de la formation agricole et rurale, d’ONG et d’organisations de paysans, la relance de l’agriculture sénégalaise est la priorité à court terme. Elle n’est possible que si les paysans ont une véritable capacité d’investissement, et ce grâce à des mesures incitatives de la part de l’État et la coordination des différentes filières agricoles. Elle suppose également une participation active des organisations paysannes aux comités interprofessionnels. Par ailleurs, le rapport souligne que les agents économiques et l’État doivent disposer d’une base statistique fiable pour les enquêtes agricoles.
http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=56104

Opportunité de développement des biocarburants au Burkina Faso
CIRAD Afrique de l’Ouest et continentale, mai 2009
Dans la perspective d’un prix du pétrole qui ne cesse de croître sur le long terme, d’une importante croissance démographique et du développement économique, le gouvernement burkinabé souhaite mettre en place une politique permettant une plus grande indépendance énergétique et une stratégie d’utilisation rationnelle des énergies. Il s’intéresse en particulier aux potentialités des biocarburants : cette étude envisage différents scénarios de développement des biocarburants au Burkina, analyse leurs risques et émet des recommandations.
http://www.cirad.bf/fr/anx/bioenerg-kfw.php

... :: : Politiques commerciales

La Cedeao est-elle prête à signer un APE avec l’Union européenne avant le 30 juin 2009 ?
AbcBurkina, 22 mai 2009
En décembre 2007, la Cedeao a refusé de signer un Accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne, malgré la pression de celle-ci qui voulait que cet accord soit signé avant le 31 décembre 2007. La Cedeao s’était donné 18 mois pour signer un APE, affirmant que le 30 juin 2009, elle serait prête. Qu’en est-il aujourd’hui à un mois de cette échéance ?
http://www.abcburkina.net/content/view/705/1/lang,fr/

... :: : Politique de coopération

Élections européennes : les pays pauvres face aux incohérences de l’UE
Défis Sud n°88, SOS Faim, mai 2009
Vis-à-vis de ses partenaires du Sud, l’Union européenne n’est pas toujours cohérente. Les pays pauvres, déjà victimes de la crise alimentaire, seront gravement affectés par la crise économique et financière. Face à cette montée des périls, l’Union européenne jouera-t-elle enfin un vrai rôle politique plus favorable aux pays du Sud ? Afin d’évaluer les intentions des partis belges et européens, la revue Défis Sud a analysé la place de la coopération dans les programmes électoraux. Certains États membres de l’UE, comme l’Italie, ont déjà annoncé qu’ils ne pourront pas tenir tous leurs engagements en matière de financement de l’aide au développement. Quels sont les risques encourus par les pays du Sud et quel avenir pour les alternatives ? Des réponses dans ce dossier de Défis Sud à l’occasion des élections européennes.
http://www.sosfaim.be/pages_be/fr/publications/defissud/publications_ds88.html

Lancement d’un Fonds d’investissement pour l’agriculture en Afrique
AFD, avril 2009
Un Fonds d’investissement pour l’agriculture en Afrique (FIAA), doté d’un budget initial de 200 millions d’euros a été lancé par la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds international pour le développement agricole (FIDA), l’Agence française de développement (AFD) et la Fondation Alliance pour la révolution verte en Afrique (AGRA). Le FIAA a pour objectif d’appuyer les entreprises privées et les coopératives déployant des stratégies d’accroissement et de diversification des productions agricoles sur le continent africain. Il s’agit de renforcer le professionnalisme et l’organisation de la production agricole, de moderniser les filières et d’atténuer les risques liés à la volatilité des cours.
http://www.afd.fr/jahia/Jahia/site/afd/lang/fr/pid/23601

Vers une charte de l’aide alimentaire en Afrique de l’Ouest
Afriquejet, 24 avril 2009
Un projet de charte de l’aide alimentaire en Afrique de l’Ouest est en discussion entre les États, les organisations paysannes, les partenaires au développement et les ONG. L’ancienne charte avait été adoptée au sortir de la sécheresse des années 1972-1973 au Niger. Sa philosophie était basée sur la nécessité de l’aide alimentaire. Aujourd’hui, nous ne sommes plus face à un problème de disponibilité. La production est suffisante, mais il faut trouver des mécanismes pour mieux la repartir entre les zones et entre les pays.
http://www.afriquejet.com/actualites/societe/vers-une-charte-de-l%E2%80%99aide-alimentaire-en-afrique-de-l%E2%80%99ouest-2009042426244.html

... :: : Sécurité alimentaire

Note d’information sur la sécurité alimentaire – Avril 2009
CILSS, 25 mai 2009
Les résultats définitifs de l’enquête agricole 2008/09 révèlent de bonnes productions céréalières dans les pays de l’Afrique de l’Ouest. Globalement, dans l’ensemble de la zone sahélienne et ouest africaine la production céréalière est estimée à 56.3 millions tonnes. Les marchés sont actuellement bien approvisionnés mais restent cependant tendus, le prix des céréales locales étant en hausse de 30% par rapport à la moyenne de ces 5 dernières années.
http://www.cilss.bf/spip.php?article50

Les prix des denrées alimentaires demeurent élevés dans les pays en développement
Sciences et enjeux agricoles, 2 mai 2009
Les prix alimentaires restent élevés dans les pays en développement, malgré pourtant une amélioration de la situation mondiale des disponibilités céréalières et un fort recul des cours mondiaux des denrées alimentaires, indique la FAO. Cette situation ne fait qu’aggraver l’état critique de millions de pauvres déjà victimes de la faim et de la sous-alimentation.
http://www.science-agriculture.info/index.php?option=com_content&task=view&id=312&Itemid=27

Prévisions saisonnières des pluies en Afrique de l’Ouest, au Tchad et au Cameroun pour la période juillet – septembre 2009
CILSS, 26 mai 2009
Des pluies moins abondantes qu’en 2008 sont attendues dans le Sahel. C’est que les experts prévoient pour la période de juillet - septembre 2009 en Afrique de l’Ouest et du Centre. Dans ce contexte, ils recommandent d’appliquer les techniques d’économie de l’eau ou de récupération des eaux de ruissellement, ainsi que le grattage superficiel en début de saison, l’application de fumure organique, les demi-lunes, etc., et de limiter le concurrence des mauvaises herbes pour l’utilisation de l’eau du sol.
http://www.cilss.bf/spip.php?article51

L’insécurité alimentaire menace toujours la planète
La Croix, 16 avril 2009
Il y a un an, le monde prenait brutalement conscience que la nourriture n’était plus un produit bon marché. Un consensus s’est aujourd’hui dessiné autour de l’idée de venir en aide aux petits exploitants, représentant 80 % du milliard d’habitants victime de malnutrition. Politiques et organisations admettent l’urgence de réformer les règles du marché contre les effets de la spéculation, ainsi que de créer des stratégies agricoles régionales pour protéger les paysans locaux. Mais les promesses affichées tardent à voir le jour sur le terrain.
http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2370979&rubId=4077

Mali : étude de base de la sécurité alimentaire et de la nutrition
ReliefWeb, 30 avril 2009
Malgré les énormes potentialités agricoles dont dispose le Mali, une proportion non négligeable de la population n’arrive pas à satisfaire ses besoins alimentaires. Pour mieux comprendre le contexte de la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire au Mali, le Système d’alerte précoce, le Commissariat à la sécurité alimentaire (SAP/CSA) en collaboration avec UNICEF, PAM, HKI, et PRMC ont entrepris une étude nationale de base de la sécurité alimentaire et de la nutrition (EBSAN). Les objectifs de l’EBSAN Mali sont de contribuer à une meilleure identification des groupes de populations vulnérables à l’insécurité alimentaire, de déterminer la nature et les causes de cette insécurité alimentaire au Mali, et d’identifier les risques et contraintes ainsi que les moyens d’assistance.
http://www.reliefweb.int/rw/rwb.nsf/db900SID/VDUX-7SEMBE?OpenDocument

... :: : Commercialisation des productions

Filière cajou africaine : Quelle politique pour une industrialisation locale ?
Abijan.net, 20 mai 2009
La Côte d’Ivoire est aujourd’hui le deuxième producteur - exportateur de noix de cajou. Si l’Inde, le Vietnam et le Brésil transforment la totalité de leurs productions, la Côte d’Ivoire dispose d’une capacité théorique d’usinage de 10.000 tonnes, soit moins de 5% de sa production nationale. Conscient de cet état de fait, l’Association pour le développement de la filière cajou africaine (Adefica), depuis sa création en 2004, axe son programme d’activité sur l’industrialisation de la noix de cajou africaine.
http://news.abidjan.net/h/331526.html

Sénégal, arachide : la campagne de commercialisation n’atteint pas ses objectifs
Lequotidien.sn, 25 mai 2009
Au moment où s’ouvre la campagne agricole 2008-2009, celle de la commercialisation de l’arachide prend fin. Cette année aura été un véritable désastre pour l’usine de trituration d’arachide Sunéor, avec des quantités de collecte qui n’auront même pas atteint la moitié des prévisions de collecte.
http://www.lequotidien.sn/index.php?option=com_content&task=view&id=6957&Itemid=10

France : Crise du lait - les producteurs misent sur le soutien de l’État
LePoint, 27 mai 2009
En France, la conjoncture extrêmement dégradée sur le marché des produits laitiers a provoqué de forte tension entre producteurs et entreprises au moment de la discussion des prix du lait pour le second trimestre 2009. Face au constat des difficultés de l’interprofession, le gouvernement français a lancé une mission de médiation entre producteurs, coopératives et industriels. Pour les producteurs, « l’État doit donner la possibilité à l’interprofession nationale de parler des prix du lait, ce qu’elle ne peut pas faire actuellement ».
http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-05-27/crise-du-lait-les-producteurs-misent-sur-le-soutien-de-l-etat/916/0/347032

... :: : Facteurs de production

Les dangers de la ruée sur les meilleures terres d’Afrique
LeMonde.fr, 25 mai 2009
Les investisseurs internationaux jettent leur dévolu sur les terres agricoles, les meilleures et les mieux irriguées. Ce phénomène vient, pour la première fois, d’être analysé en détail dans huit pays africains, par des experts de l’Institut international de l’environnement et du développement (IIED), en collaboration avec deux institutions de l’ONU, le Fonds international de développement agricole (Fida) et l’agence pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Intitulé "Accaparement des terres ou opportunité de développement ?", leur rapport appelle à la consultation des populations rurales menacées et à une meilleure prise en compte de leurs intérêts dans les transactions. Il souligne un manque de transparence constant dans les processus de décision et les circuits d’investissement.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/05/25/les-zones-d-ombre-de-la-ruee-sur-les-meilleures-terres-d-afrique_1196523_3244.html
Voir le rapport (en anglais) sur le site de l’IIED : http://www.iied.org/pubs/display.php?o=12561IIED&n=1&l=263&c=land (PDF, 130 p.)

Assurance : La CNAA démarre ses activités
Réussir, 27 mai 2009
Une compagnie nationale d’assurance agricole a vu le jour au Sénégal depuis bientôt trois mois. Parce que la pluviométrie est variable spatialement et temporellement et a une influence majeure sur les systèmes de cultures, de rendements et de production, l’État du Sénégal, en partenariat avec la Banque mondiale, a mis sur pieds une compagnie d’assurance agricole d’un capital social de 1 milliard et demi déjà. Elle a pour nom : la Compagnie nationale d’assurance agricole du Sénégal.
http://www.reussirbusiness.com/spip.php?article4033

Interview de Melaku Worede
GRAIN, Avril 2009
Melaku Word est un phytogénéticien éthiopien qui a joué un rôle pionnier dans l’évolution des perceptions et des attitudes : il a ainsi fait reconnaître l’importance de la diversité dans les exploitations agricoles pour accroître et préserver la biodiversité. Il a toujours été l’un de ces personnages rarissimes : un scientifique qui admet la primauté du paysan.
http://www.grain.org/seedling/?id=600

Mali : l’amélioration de la semence s’impose
Maliweb, 7 mai 2009
Créée il y a deux ans à l’initiative d’un promoteur malien et de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali, la Société semencière du Mali (SOSEM) a pour objectif l’amélioration de la qualité des semences vivrières et cotonnières afin de relever les niveaux de productivité des exploitations agricoles.
http://www.maliweb.net/category.php?NID=44133&intr

De la dune fixée à la cuvette retrouvée : l’exemple du projet d’appui à la gestion des ressources naturelles au Niger
IRAM, 2008, 27 p.
L’ensablement est un phénomène lourd de conséquences au Sahel : menace sur l’habitation et sur le maintien de la vie rurale, réduction de la capacité de production, contraintes fortes sur l’économie domestique, exode rural, etc. Ce document présente des réponses opérationnelles et sociales face à l’ensablement et les enseignements des activités de l’ONG Karkara à l’Est du Niger.
http://www.iram-fr.org/documents/dune%20fixee_cuvette%20retrouvee.pdf (PDF. 3,42Mo)

... :: : Les références incontournables

La nécessité de réguler les marchés agricoles
CSA, 5 mai 2009
Le contexte dans lequel se pose la question d’une régulation des marchés agricoles s’est trouvé modifié radicalement par les évènements des deux dernières années. Ces évolutions remettent en cause les approches théoriques simplistes, prévoyant des instruments de politique agricole valables dans un seul type de situation et se fondant sur l’hypothèse d’un fonctionnement parfait des marchés. Elles incitent à reconsidérer plus attentivement l’éventualité d’un fonctionnement imparfait des marchés et la question de leur régulation. Au regard de la crise récente des prix alimentaires, ce séminaire réexamine le thème de la régulation des marchés agricoles. Il est possible de consulter l’ensemble des contributions des participants.
http://www.csa-be.org/spip.php?article531

Bulletin de veille coordonné par Joël Teyssier.
Avec le soutien de : Direction Générale de la Coopération au Développement, Ministère des Affaires Etrangères (Belgique), Ministère des Affaires Etrangères (Luxembourg), SOS Faim Belgique et SOS Faim Luxembourg

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


1 commentaire

  • grégoire 28 décembre 2010 16:29:59

    Bonjour, cela fait un bon moment que je suis avec intéret votre bulletin, dont la qualité est exeptionnelle.
    Aujourd’hui sur le terrain au Cameroun, je recherche les procédure d’accès au fonds FIAA destiné au financement des structures de production en Afrique.
    Merci de vos tuyaux si vous en avez, en pensant quand mème que les financements nord sud sont bien opaques et les banques commerciales désintéressée du secteur primaire.
    Bien cordialement.
    Grégoire Maguer , Expert, Paysan


Derniers souveraineté alimentaire n°7 - jeudi 28 mai 2009 mis en ligne

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS