fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille N°144 - 14 mai 2009

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.

Ce mois-ci, des références autour des conséquences de la crise alimentaire, des organisations paysannes, des semences, du foncier, du riz, etc.

N’hésitez pas à réagir par retour de mail à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.

Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le nouveau site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org

Bonne lecture.

L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural

Politique agricole

L’Ecowap en bref
Commission de la Cedeao, avril 2009, 12 p.
L’« ECOWAP en bref » est un document d’information sur les enjeux agricoles et alimentaires et sur la politique agricole régionale de
l’Afrique de l’Ouest. Il présente succinctement le contexte, les défis, la vision, les objectifs et les grandes orientations des programmes régionaux et nationaux. Il comprend aussi une brève présentation de l’Offensive régionale pour la production alimentaire et contre la faim, déployée en réponse à la crise provoquée par la hausse des prix en 2007/2008. Ce document a été édité à l’occasion de la Réunion de Paris du 9 décembre 2008 sur la politique agricole régionale de l’Afrique de l’Ouest.
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/01_ComCEDEAO.pdf

La politique agricole régionale (ECOWAP) et l’Offensive pour la production alimentaire et contre la faim
Note introductive. Cedeao et UE. Réunion de Paris. 9 décembre 2008. 11 p.
Les récentes crises alimentaires en Afrique de l’Ouest liées aux problèmes d’accessibilité économique aux vivres ont des causes multidimensionnelles et résultent d’une combinaison de facteurs à différentes échelles. Les instruments pour gérer et prévenir ces crises ne sont plus adaptés à cette nouvelle situation, ils doivent être revus. Cette note propose un début de réflexion sur de nouvelles actions pour la gestion des crises en Afrique de l’Ouest (l’Offensive régionale pour la production alimentaire).
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/03_Intensification-v_fr.pdf

Pourquoi ne pas le soutenir ? : Un centre d’excellence pour les politiques agricoles !
Maliweb, 21 avril 2009
Le Mali va bientôt accueillir un nouveau centre d’excellence au sein de l’Université Mandé Bukari. Élaboré en partenariat avec l’Université libre de Bruxelles, le projet de formation de ce centre en ’’Politiques agricoles et Économies paysannes’’ a été sélectionné par l’Union Européenne dans le cadre de son programme d’appui à l’enseignement supérieur dans les pays ACP. Les colloques et conférences seront animés par les experts de différentes institutions internationales soutenant ou mettant en œuvre des politiques agricoles. Les séjours des étudiants sur le terrain seront appuyés au niveau du Mali par l’Association des organisations paysannes professionnelles (AOPP) et dans les autres pays par le Réseau des organisations paysannes d’Afrique de l’Ouest (ROPPA).
http://www.maliweb.net/category.php?NID=43414&intr=

Crise alimentaire - G8

Faim dans le monde : "Il faut mettre en place des droits de douane conséquents"
M. Dufumier, L’expansion.com, 20 avril 2009
Le mois dernier, les ministres de l’agriculture du G8 se sont réunis afin d’élaborer une stratégie commune pour lutter contre les crises alimentaires. Ces crises, dues à la flambée des prix de 2008, ont provoqué il y tout juste un an des émeutes de faim dans de nombreux pays du Sud et la situation est loin d’être réglée. L’agronome Marc Dufumier répond dans cet article à différentes questions telles que : la crise économique pourrait-elle entraîner de nouvelles émeutes de la faim ? Comment peut-on améliorer le revenu de ces petits agriculteurs ? Il fait part de son pessimisme face à la crise économique actuelle et aux émeutes de la faim, et replace l’appui à l’agriculture familiale au cœur du "débat".
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/faim-dans-le-monde-il-faut-mettre-en-place-des-droits-de-douane-consequents_179562.html

Crise alimentaire : pas de solutions concrètes après la réunion des ministres du G8
AFP, 20 avril 2009
La réunion des ministres du G8 (États-Unis, Russie, Allemagne, Japon, France, Canada, Grande-Bretagne et Italie) semble avoir eu en premier lieu une importance politique en ouvrant un nouvel espace de concertation dédié à l’agriculture. Mais elle n’a pas débouché sur de véritables solutions concrètes face à la faim dans le monde.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jQd233x_R8tswtRJkuyi9IxEPjbw

TEC

Face à la volatilité des prix internationaux : Une nouvelle taxe pour protéger la production locale
Walfajdri, mai 2009
Le Tarif extérieur commun prévoit des mécanismes de sauvegarde parmi lesquels la taxe de sauvegarde à l’importation (TSI). Celle ci se déclenche en fonction du prix ou des volumes et a pour but de protéger temporairement les productions locales. L’instrument est intéressant mais sera t’il suffisant ?
http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=54906

Semences

Débats autour de l’oignon de Galmi
Inter-réseaux, mai 2009
En mars 2009, l’Afrique de l’Ouest apprend qu’une demande de certificat d’obtention végétale a été déposée sur l’oignon de Galmi par une société sénégalaise de production de semences auprès de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI). De nombreux échanges et débats s’en sont suivis. Inter-réseaux Développement rural a choisi d’ouvrir un dossier permettant à chacun d’accéder à l’ensemble de ces échanges, aux documents, aux réflexions, etc. .
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/debats-autour-de-l-oignon-de-galmi

Programme Semences AOPP
Association des Organisations Professionnelles Paysannes (AOPP)
« Produire des semences de céréales en milieu paysan au Mali », tel est l’objectif de ce projet de l’AOPP au Mali. Il porte sur la multiplication contractuelle en champs paysans dans les OP de base, la distribution et la commercialisation des semences aux OP et aux producteurs de base et le renforcement des capacités de proposition, de négociation et d’influence des OP avec les pouvoirs publics et les autres acteurs pour la restructuration de l’environnement politique du secteur semencier.
http://semences.aopp-mali.org/

PROTA
PROTA est une fondation internationale sans but lucratif. Son objectif est de faire la synthèse de l’information dispersée sur environ 7 000 plantes utiles de l’Afrique tropicale et de fournir un large accès à cette information par le moyen de bases de données sur le web, de livres, de CD-Roms, etc. Le programme de PROTA se propose d’introduire dans le domaine public (africain) la “littérature mondiale”, accessible à quelques privilégiés à l’heure actuelle, et de contribuer à sensibiliser le public sur “le patrimoine mondial des plantes utiles africaines” et leur usage durable, dans le respect de la connaissance traditionnelle et des droits de propriété intellectuelle.
http://www.prota.org/fr/prota/

OGM

Les gains de rendement des OGM surestimés
Libération, 20 avril 2009
Cet article présente un rapport réalisé par "l’Union of Concerned Scientist", groupe indépendant américain de recherche. Il est fait mention de la part réelle de l’augmentation des rendements pour le maïs et le soja, attribuable aux OGM aux États unis. L’article cite également les inquiétudes de l’entreprise Monsanto sur les risques de résistances créés par ses propres semences.
http://www.liberation.fr/sciences/0101563068-les-gains-de-rendement-des-ogm-surestimes

Malgré leurs déboires, les agriculteurs d’Afrique du Sud croient aux OGM
Le Monde, 11 mai 2009
Au moins 400 céréaliers sud-africains ont d’importantes différences de rendement, en défaveur des plants transgéniques. "En moyenne, la baisse de rendement est d’environ 10 %, mais certains endroits ont été beaucoup plus touchés", explique le directeur de la zone sud-africaine de Monsanto Afrique. Selon le géant américain, ces faibles pollinisations sont dues à une technique traditionnelle de production des semences en laboratoire qui n’a pas donné les résultats escomptés. Les équipes de Monsanto sont à pied d’œuvre pour rendre visite aux victimes. Objectifs : les assurer que cela ne se reproduira plus et les dédommager.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/05/09/malgre-leurs-deboires-les-agriculteurs-d-afrique-du-sud-croient-aux-ogm_1190919_3244.html

Organisations paysannes

Vers une fédération des organisations paysannes d’Afrique
MédiaTerre, 7 mai 2009
Les organisations paysannes du continent africain seront bientôt regroupées au sein d’une plateforme continentale. "Nous sommes aujourd’hui dans une dynamique continentale et cette initiative rassemblera toutes les organisations sous-régionales d’Afrique", a déclaré Ousséini Ouédraogo, chargé de programmes au ROPPA (Réseau ouest africain des organisations paysannes et de producteurs agricoles). Ce projet de plateforme continentale regroupera l’UMAGRI (Afrique du Nord), le ROPPA (Afrique de l’Ouest), l’EAFF (Afrique de l’Est), le PROPAC (Afrique centrale) et le SACAU (Afrique du Sud).
http://www.mediaterre.org/afrique/actu,20090507155136.html

Foncier

Pressions commerciales sur la terre dans le monde : problématique et cadre conceptuel
AGTER, mars 2009
Lors du premier trimestre 2009, AGTER a réalisé à la demande de la Coalition internationale pour l’accès à la terre (ILC) une étude de cadrage pour préparer une recherche collaborative à l’échelle mondiale sur les nouvelles "Pressions Commerciales sur la Terre". Afin de pouvoir orienter la réflexion et les travaux sur un sujet polémique qui est au cœur d’enjeux très importants, AGTER a commencé par élaborer un cadre conceptuel. Il s’agissait de clarifier la nature des mécanismes et de préciser en quoi ceux-ci diffèrent ou non de processus connus depuis longtemps.
http://www.agter.asso.fr/IMG/pdf/ILC_AGTER_Conceptual_framework_of_the_Scoping-Study-fr_def.pdf

La « faim » de terres : une conséquence attendue de la crise alimentaire mondiale
J. Tissier, E. Baudran, AFD, avril 2009
Suite à la crise alimentaire du printemps 2008, la recherche de surfaces agricoles dans les pays en voie de développement anime de plus en plus d’opérateurs privés ou publics disposant d’importantes capacités d’investissement. Alors que la communauté internationale appelle à réinvestir dans le développement agricole, certains peuvent voir dans ces démarches une solution gagnant-gagnant. Le sont-elles vraiment et comment l’Agence française de développement peut-elle intervenir pour sécuriser ces processus du côté des pays en développement ?
http://www.afd.fr/jahia/Jahia/home/Presse/ArticlesAFD/pid/22801?xtor=EPR-24

Les fermiers dépossédés de leurs terres ?
IRIN, 13 mai 2009
Les pays riches et les grandes entreprises louent et achètent de vastes terrains dans les pays en voie de développement, pour y produire des vivres ou du biocarburant. La zone en jeu est équivalente à la surface cultivée de l’Allemagne, et des dizaines de milliards de dollars ont été proposés.
http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?ReportId=84363

Agriculture - Nigeria

Nigeria : le retour à la terre après le tout pétrole
Syfia, 17 avril 2009
L’ère du tout pétrole s’achève au Nigeria. Les autorités, soutenues par des investisseurs privés, ont décidé de mettre le paquet sur l’agriculture : un milliard d’euros pour refaire de ce pays un géant agricole, à l’abri des crises alimentaires.
http://www.syfia.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=5105

Tomate - Ghana

L’effondrement des profits pousse les producteurs de tomates au suicide
AllAfrica, 20 avril 2009
Les enjeux du commerce intra régional sont "cristallisés" dans le cas de la filière tomate au Ghana. Des problèmes de volatilité des prix, de qualité des produits et de maitrise des facteurs de production mettent en danger des milliers de producteurs agricoles au Ghana. Un témoignage détaillé et intéressant.
http://fr.allafrica.com/stories/200904201664.html

Riz - Burkina

Assemblée nationale : La flambée des prix malgré l’excédent céréalier, inquiète
LeFaso.net, 11 mai 2009
Le gouvernement burkinabè était, le 8 mai 2009, face à l’Assemblée nationale pour répondre aux questions des députés. Les inquiétudes des élus nationaux se rapportent essentiellement, à la hausse des prix des céréales sur le marché national en dépit de l’excédent céréalier.
http://www.lefaso.net/spip.php?article31637&rubrique2

Lait - Algérie

Subventions paradoxales dans la filière lait
Les Afriques, 13 mai 2009
Les éleveurs algériens sont mécontents : le lait en poudre importé est davantage subventionné que le lait cru produit localement. « Les transformateurs reçoivent le double de la subvention qui nous est accordée », dénoncent-ils. Ils se sont plaints auprès de l’Office national interprofessionnel du lait (ONIL) nouvellement installé pour prendre en charge une filière laissée à l’abandon pendant des années.
http://www.lesafriques.com/actualite/algerie-subventions-paradoxales-dans-la-filiere-lait.html ?Itemid=89?article=16125

Arachide - Sénégal

Une unité de transformation d’arachide à Taiba Niassène
Le Soleil, 14 mai 2009
Les paysans de Taiba Niassène, dans le département de Nioro, au Sénégal, ne seront plus assujettis à d’éventuels intermédiaires pour écouler avec pertes leurs productions d’arachide. Un important projet de mise en place d’unités de transformation d’arachide leur permettra de faire un travail d’usine à petite échelle.
http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=46855

Coton - Cameroun

Cameroun : La filière coton va mal
Journal du Cameroun, 12 mai 2009
La filière coton se porte mal au Cameroun, c’est le constat que l’on peut faire au regard de la baisse de la production observée depuis quelques années dans le secteur. Les agriculteurs qui hier encore affluaient dans le secteur, répondent de plus en plus aux abonnés absents. En 2005, la filière coton comptait près de 350.000 producteurs, aujourd’hui, on en compte que près de 250.000. Des chiffres qui montrent à loisir que plusieurs agriculteurs ne sont véritablement plus motivés par cette activité et n’y trouvent plus leur compte.
http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=1458

Agrocarburant

Union locale des sociétés coopératives des producteurs de pourghère au Mali
Première union "pourghère" au Mali, l’ULSPP est une organisation rurale de producteurs de pourghère (Jatropha curcas) visant le développement économique de Koulikoro. Son activité principale est la production de plants de pourghère et la transformation des sous produits de la plante en vue de produire du biocarburant. Son siège social se trouve dans le cercle de Koulikoro (deuxième région du Mali).
http://pourghere-biocarburant.com/index.php

SweetFuel : avec ou sans sucre, le carburant ?
Cirad, 20 avril 2009
Financé par la Commission européenne, « Sweet sorghum : an alternative energy crop » est un projet démarré en janvier 2009 pour une durée de 5 ans, dont l’objectif est de développer la production de bioéthanol à partir du sorgho sucré en fournissant de nouvelles variétés mieux adaptées à des environnements ciblés en zone tempérée comme en zone tropicale. Le Cirad en assure la coordination.
http://www.cirad.fr/fr/presse/communique.php?id=430

Développement


L’IAASTD : une expertise internationale qui marque un changement de paradigme pour l’agriculture et le développement
Ministère de l’Agriculture et de la Pêche (France), Note d’analyse n°6, avril 2009, 4 p.
L’IAASTD, initié et animé par la Banque mondiale et plusieurs agences des Nations unies, entre 2005 et 2008, visait à évaluer de manière prospective la contribution de la recherche agronomique et des technologies agricoles aux objectifs du Millénaire pour le développement. Il a impliqué 57 gouvernements ainsi que de nombreux acteurs du développement, des représentants des secteurs agricole et agroalimentaire, du monde académique et de la société civile. Originale dans sa conduite, cette réflexion multidisciplinaire entérine un changement de paradigme important, objet d’un large consensus entre experts : l’agriculture est multifonctionnelle, multifactorielle, elle nécessite des approches tenant compte des contextes spécifiques dans lesquels elle se pratique, associant l’ensemble des acteurs de la chaîne et prenant en considération les savoirs locaux. Ce nouveau paradigme, qui signe l’affaiblissement des solutions universelles et réductrices, propose des options diversifiées pour l’action. Au-delà de la somme de connaissances accumulées et de ses limites, l’IAASTD constitue un point d’étape qui doit maintenant être approprié par les acteurs.
http://agriculture.gouv.fr/sections/thematiques/prospective-evaluations/publications9108/repertoire-notes-d/downloadFile/FichierAttache_5_f0/%20Analyse_6_IAASTD.pdf

Bulletin de veille coordonné par Joel Teyssier.
Remerciements au réseau des veilleurs en ligne.

Prochains thèmes spéciaux programmés :
• Souveraineté alimentaire (série)
• Changement climatique

Et bien sûr, chaque mois, un bulletin de veille général…
Si vous avez des ressources intéressantes, n’hésitez pas à les partager :
écrivez nous à [email protected]

Vous êtes plus de 6700 abonnés à nous lire !

Merci de penser à nous signaler si vous publiez ce bulletin de veille sur votre site internet.
Vous pouvez vous inscrire sur le site d’Inter-réseaux (formulaire en bas à gauche sur la page
d’accueil du site).

Inter-réseaux, le 14 mai 2009

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Derniers n°144 - 14 mai 2009 mis en ligne

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS