fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Biocarburants

La hausse du coût du pétrole et sa raréfaction provoque un essor de la production des « carburants verts », qui devrait être multipliée par cinq à sept d’ici 2030, et devrait bouleverser l’économie des productions et des échanges agricoles et énergétiques mondiaux .

Ce dossier vous présente donc quelques ressources sur le web qui s’efforcent de répondre aux questions que pose cette filière :
Qu’est ce qu’un biocarburant ? Quelles sont les filières ? Quelle est la donne économique mondiale ?
Quels sont les impacts pour les pays du sud ? Quels sont les opportunités pour ces pays et leurs développements, mais quels sont aussi les dangers ?
En effet un débat très vif se développe sur l’opportunité du développement de cette filière agricole. La hausse actuelle du prix des céréales, l’un des impact particulièrement visible du développement des biocarburants, vient alimenter cette controverse.
Enfin quelques articles permettent d’étudier cette question dans le cadre plus spécifiquement africain.

Bonne lecture et bon « surf » sur la toile.

 

Notions générales

Biocarburant sur wikipedia
Pour tout savoir sur les biocarburants....Les filières de première et deuxième génération, le bilan économique, social, environnemental des biocarburants. Pour commencer, c’est ici....
http://fr.wikipedia.org/wiki/Biocarburant

Les nouvelles filières biocarburants
Dossier de l’Institut français du pétrole, 2007
Si vous voulez comprendre quelles sont les différentes filières actuelles de production de biocarburants, les nouvelles filières, ainsi qu’une explication claire sur les procédés d’extraction, ce dossier est fait pour vous. Fichier pdf 647 Ko
http://www.ifp.fr/IFP/fr/evenement/panorama/IFP-Panorama07_08-Nouvelles_filieres_biocarburants_VF.pdf?opendocument&nf=7

Les biocarburants dans le monde
Dossier de l’Institut français du pétrole, 2007
Ce dossier offre un panorama des différents marchés mondiaux de biocarburants, tant producteurs que consommateurs. Fichier pdf, 335 Ko.
http://www.ifp.fr/IFP/fr/evenement/panorama/IFP-Panorama07_05-Biocarburants_Monde_VF.pdf?opendocument&nf=8

Vers une OPEP de l’éthanol ?
Réseau d’Information et de Solidarité avec l’Amérique Latine (RISAL), mars 2007, Humberto Marquez
La tournée du président George W. Bush en Amérique latine au mois de mars avait pour objectif d’impulser une alliance stratégique avec le Brésil pour développer des biocombustibles. En conséquence,le principal exportateur de pétrole de la région, le Venezuela, est sur ses gardes
http://risal.collectifs.net/article.php3?id_article=2168

Biocarburants : les gagnants et les perdants d’une "nouvelle économie"
Le Monde, Antoine Reverchon, 2 avril 2007 (site de l’Iddri)
La multiplication, de cinq à sept fois selon les scénarios de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), de la production mondiale de "carburants verts" attendue d’ici à 2030, devrait bouleverser l’économie des productions et des échanges agricoles et énergétiques mondiaux dans les dix à quinze prochaines années. La cartographie de cette "nouvelle économie agricole", pour reprendre l’expression de l’agronome Michel Griffon, est loin d’être fixée.
http://www.iddri.org/Publications/Autres/Dans-les-medias/020407_lemonde_biocarburants.pdf

 

Biocarburant et développement

L’ONU évalue l’impact de la bioénergie
FAO, 8 mai 2007
Ce rapport souligne les nombreux avantages dérivant des systèmes bioénergétiques eu égard à la réduction de la pauvreté, à l’accès à l’énergie, au développement rural et aux infrastructures rurales, mais aussi l’impact vraisemblable de la bioénergie en termes de sécurité alimentaire, changement climatique, biodiversité et ressources naturelles, emploi et commerce international.
"Faute de nouvelles politiques pour protéger les terres menacées, d’une utilisation des terres socialement acceptable et d’un développement bioénergétique dans une optique durable, les dégâts environnementaux et sociaux pourraient dans certains cas l’emporter sur les avantages."
http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2007/1000553/index.html

La bioénergie au service du développement rural ?
FAO, 23 avril 2007
Selon des experts chargés d’évaluer l’impact des biocarburants sur l’environnement et la sécurité alimentaire, la bioénergie pourrait devenir le moteur du développement rural si les gouvernements l’utilisaient à bon escient. "Un engagement international est nécessaire pour garantir à la fois la sécurité alimentaire et l’utilisation durable des ressources naturelles". Autre recommandation, les cultures destinées à la production de biocarburants ne devraient pas être cultivées dans des régions confrontées à des défis de taille en matière de sécurité alimentaire et où l’eau et la terre devraient d’abord servir à produire des cultures vivrières.
http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2007/1000540/index.html

Les biocarburants : une solution sous condition
InfoResources News No 2 / 07 , Rolf Kesselring, mai 2007
Cet article montre que la culture de biocarburants représente certes une chance, tout spécialement pour les pays en développement, mais qu’elle comporte aussi des dangers et des problèmes. Pour que l’environnement et le développement rural puissent bénéficier de la production de biocarburants, il faut absolument que des conditions-cadre adéquates soient mises en place aux niveaux national et international. Des mesures pour une exploitation efficiente et durable des ressources naturelles sont un élément-clé.
http://www.inforesources.ch/p_news07_2_f.htm#biofuels

 

Impact sur les prix agricoles

L’éthanol met le feu au marché des céréales
RFI, Dominique Baillard, 18 juin 2007
« Il faut que les Africains protestent et demandent aux Occidentaux d’arrêter de mettre des céréales dans leur moteur », c’est le commentaire énervé entendu à la Bourse du Commerce de Paris. La tension actuelle sur les marchés de céréales est faite pour durer, prédisent la plupart des opérateurs. D’une part, en raison de la demande croissante en céréales pour nourrir les habitants de la planète, mais aussi en raison du développement des biocarburants qui absorbe une part croissante de la production. La Chine est en passe d’interdire le recours aux graines issues des cultures alimentaires pour la fabrication de l’éthanol. A l’opposé, les Etats-Unis et l’Europe misent sur les céréales pour couvrir leurs besoins en essence verte.
http://www.rfi.fr/actufr/articles/090/article_52903.asp

Les biocarburants et l’or noir au Comité des produits de la FAO
FAO, 23 avril 2007
Les politiques commerciales agricoles et les incidences des biocarburants et du prix du baril de pétrole sur le commerce international des produits agricoles figurent à l’ordre du jour de la 66e session du Comité des produits de la FAO (23-25 avril 2007). Si les cours internationaux de plusieurs produits agricoles de base sont en hausse sous l’effet du jeu de l’offre et de la demande, il n’en reste pas moins que de nouveaux facteurs expliquent cette augmentation, notamment la croissance rapide des économies chinoise et indienne, ainsi que la hausse des cours du pétrole qui a entraîné un regain d’intérêt pour les plantes génératrices de biocarburants. Toutefois, selon certains experts, la tendance à long terme reste à la baisse et de fortes fluctuations sont prévues à court terme en dépit de cette hausse. http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2007/1000543/index.html

 

Les controverses

Les biocarburants menacent-ils le développement ?
RFI, Marie Joannidis, 9 mai 2007
Le débat entre les avantages d’une telle énergie « propre » et les risques d’y sacrifier des cultures vivrières essentielles à la lutte contre la faim et la pauvreté ne fait que commencer. Autre facteur de risque, notamment pour les Africains qui ont déjà connu ou connaissent encore des monocultures d’exportation, celui de remplacer la production agricole alimentaire de base par des cultures destinées aux biocarburants qui nécessitent de grandes surfaces pour être rentables. Pour le moment la production des biocarburants se concentre essentiellement sur trois régions : le Brésil, précurseur en la matière, les Etats-Unis et l’Europe, tous grands producteurs céréaliers. Mais de nombreux pays émergents - Chine, Inde, Malaisie, Indonésie et Afrique du Sud - s’y intéressent de près, imités par des pays plus pauvres comme le Sénégal, en Afrique de l’Ouest.
http://www.rfi.fr/Fichiers/Mfi/EconomieDeveloppement/2084.asp

Les biocarburants contestés
Le monde, 5 avril 2007
Aujourd’hui, les biocarburants ne représentent que 1 % de la consommation mondiale des transports routiers. Mais les effets de leur développement se font déjà fortement sentir. Sur les cours du maïs ou du soja, dopés par la demande, et sur les surfaces cultivables disponibles. "Il faudrait deux planètes pour remplir les estomacs, remplir les réservoirs, et préserver l’avenir de la biodiversité", résume Michel Griffon. Des organisations écologistes européennes réclament aujourd’hui un moratoire, en attendant le développement de biocarburants de deuxième génération, plus performants et respectueux de l’environnement. Mais l’agro-industrie pourra-t-elle attendre une ou deux décennies ?
http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],36-918907,0.html

 

Deuxième génération de biocarburant

"Les biocarburants de deuxième génération : un potentiel de production considérable"

Milfeuille Presse / TV Agri, Philippe Girard (Cirad) C. Crivillé, 2 novembre 2005
Les biocarburants de première génération sont des alcools ou des esters fabriqués à partir d’une fraction relativement faible des cultures. Ceux de deuxième génération sont élaborés grâce à la totalité des plantes, y compris les résidus végétaux. Le Cirad travaille sur des procédés particuliers (pyrolyse et gazéification) qui permettent d’utiliser toute la biomasse (cellulose et lignine comprise).
http://www.terre-net.fr/outils/fiches/FicheDetail.asp?id=25220

La chimie verte au secours des biocarburants
Les biocarburants issus des principales cultures industrielles (blé, betterave et colza) présentent un intérêt énergétique discutable. Leur bilan énergétique est trop faible pour représenter une réelle alternative, par contre la valorisation de la plante entière pourrait assurer la rentabilité économique et écologique des cultures industrielles.
http://www.ruralinfos.org/xthemes.php3?id_article=1985

Biocarburant en Afrique

À la poursuite du pétrole vert
Spore n°123, CTA, juin 2006
La flambée des cours du pétrole suscite un regain d’intérêt pour les carburants d’origine végétale. Canne à sucre, manioc, sorgho ou pourghère : dans les pays ACP, on teste tous azimuts.
Cet article aborde les différentes filières développées pour produire du biocarburant dans les pays ACP, mais aussi les critiques qui sont formulées (pression accrue sur les zones écosensibles, des effets adverses sur la fertilité des sols, une baisse de la disponibilité et de la qualité de l’eau et une utilisation accrue d’engrais et de pesticides). http://spore.cta.int/spore123/spore123f_articles123.asp#3

Les biocarburants en Afrique
Réseau international d’accès aux énergies durables (RIAED), janvier 2007
Une présentation assez détaillée des filières et des projets développés en Afrique. Une seconde partie approfondit l’analyse de la filière Ethanol en Afrique, en s’appuyant sur de nombreuses études de cas.
http://www.riaed.net/spip.php?article747

Biocarburants : Le Sénégal porte d’entrée en Afrique

L’économiste (Maroc), 18 juin 2007
Soutenu par le Brésil, le Sénégal veut servir de tremplin à l’entrée des biocarburants en Afrique, ont affirmé mercredi 16 mai à Brasilia les présidents de ces deux pays, Luiz Inacio Lula da Silva et Abdoulaye Wade.
Lors de la signature d’une série d’accords à Brasilia, le président Lula a souligné la grande avance du Brésil dans le domaine des carburants verts (biodiesel et éthanol) et a annoncé que « sous le leadership du Sénégal, nous voulons étendre cette initiative aux autres pays africains, non producteurs de pétrole » réunis au sein du groupe dénommé « l’OPEP verte ». « Nous avons décidé de lancer la production de biocarburants non seulement au Sénégal mais dans toute l’Afrique, en tenant compte des expériences brésiliennes », a renchéri Wade.
http://www.leconomiste.com/article.html?a=78422

Burkina Faso : Bientôt du biocarburant à Banfora
Sur le site lefaso , Le Pays, 31 janvier 2007
A Banfora, une firme américaine ambitionne d’investir dans une usine de production de biocarburant et d’utiliser comme matière première certaines espèces végétales comme le tournesol, le pourghère ou bien les graines de coton. Le démarrage du montage de l’usine, selon les autorités consultées, est prévu en principe pour mars 2007 et les premières gouttes sont attendues pour le début de l’année 2008.
http://www.lefaso.net/article.php3?id_article=18962

Filières

Programme national de vulgarisation énergétique de la plante de pourghère au Mali
Réseau international d’accès aux énergies durables (RIAED), janvier 2007
« De la graine de Pourghère, on peut extraire une huile pouvant être utilisée comme carburant dans certains moteurs ; les possibilités de développement de cette culture au Mali sont importants car cette plante pousse aisément dans le pays ». On trouve sur cette page plusieurs liens intéressants, dont notamment celui sur la conférence qui a eu lieu en janvier 2006 à Bamako.
http://www.riaed.net/spip.php?article281

L’huile de pourgère, biocarburant de demain ?
Europe&us, Fousséni Traoré, 7 novembre 2005
Un générateur, alimenté par de l’huile de pourghère, permet d’illuminer un village malien de 3 000 habitants. Ce biocarburant pourrait aussi remplacer l’essence dans les véhicules...Située à 100 km au sud de Bamako, Kéléya est la première localité à bénéficier du courant produit par un générateur alimenté par cette huile de pourghère (ou Jatropha) . http://www.europeus.org/archive/2005/11/07/l%E2%80%99huile-de-pourhere-biocarburant-de-demain.html

Le pourghère, la plante qui produit du carburant
Extrait du journal le pays du 6 octobre 2005
Des chercheurs burkinabè cherchent et trouvent mais bien souvent, le produit de leur travail n’est pas valorisé. Makido Ouedraogo, enseignant chercheur à l’UFR/Sciences de la vie et de la terre de l’université de Ouagadougou, apporte une preuve dans cet écrit. « Le « pourghère », dit-il, a besoin d’être exploité à des échelles supérieures... »
http://www.uemoa.int/PRBE/fiches/recherche_pourghere.pdf

 

English

International trade in biofuels : good for development ? and good for environment ?
International Institute for Environment and Development (IIED), Annie Dufey, Jan 2007
Trade will drive biofuels growth, yet current trade regimes are not fit for maximising benefits nor minimising risks from the sector. The novelty of biofuels, the vast array of issues involved and the lack of knowledge to tackle many of them, together with diverging political and business interests, mean that consensus is elusive. It is therefore increasingly urgent to map a path for the global biofuels industry that supports sustainable development. Based on a new analysis of the sector, this briefing lays out some of the options to achieve this. Doc pdf 244 Ko.
http://www.iied.org/pubs/pdf/full/11068IIED.pdf

Africa : Biomass4Africa : Internet portal on biomass energy in Africa

The Biomass4Africa website provides African biomass energy news ; an African biomass energy events calendar ; and a Biomass4Africa discussion forum.
http://biomass4africa.net/

The ecological and social tragedy of crop-based biofuel production in the Americas
Food first, Miguel Institute for food and developpement policy, A Altieri, Elizabeth Bravo, 2007
This paper address the ecological, social and economic implications of biofuel production. It argue that contrary to the false claims of corporations that promote these “green fuels,” the massive cultivation of corn, sugar cane, soybean, oil palm and other crops presently pushed by the fuel crops industry-all to be genetically engineered-will not reduce greenhouse gas emissions, but will displace tens of thousands of farmers, decrease food security in many countries, and accelerate the deforestation and environmental destruction of the Global South.
http://www.foodfirst.org/node/1662

EU and US Policies on Biofuels : Potential Impacts on Developing Countries
Gem sciencepo website, The German Marshall Fund of the United States, 2007
An analyse of the impact of EU and trade policies on biofuels production and the export potential of different groups of developing countries. Pdf 2 Mo.
http://gem.sciences-po.fr/content/research_topics/trade/ebp_pdf/GMF%20paper.pdf

IEA Bioenergy
IEA Bioenergy is an organisation set up in 1978 by the International Energy Agency (IEA) with the aim of improving cooperation and information exchange between countries that have national programmes in bioenergy research, development and deployment.
http://www.ieabioenergy.com/IEABioenergy.aspx

Inter-réseaux, le 21 juin 2007

style='font-size:7.5pt;font-family:Verdana'> href="http://www.inter-reseaux.org/" target="_blank">http://www.inter-reseaux.org

style='font-size:7.5pt;font-family:Verdana'>


 

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Derniers n°105 - spécial agrocarburant - 21 juin 2007 mis en ligne

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS